Rapport de test

Sea Ray 230 SLX

marina.ch Numéro 64 / Septembre 2013

Sea Ray 230 SLX

Le nouveau «Sea Ray 230 SLX» convainc de par ses remarquables propriétés de conduite et une vague dynamique. On retiendra en particulier le nouveau système de réglage «Dynamic Running Surface» (DRS). Les mordus des sports nautiques ne seront pas les seuls à y trouver leur compte.

Sea Ray figure depuis de nombreuses années parmi les plus grands fabricants – et ceux qui réussissent le mieux – de bateaux de sport au monde. Fondé en 1959 par C. N. Ray à Oxford, dans le Michigan (USA), le chantier s’est très rapidement imposé en utilisant le polyester comme matériau pour la coque et le pont des bateaux. Depuis 1986, Sea Ray appartient au groupe Brunswick et produit actuellement plus de 30 différents modèles de 17 à 61 pieds de long. La palette de modèles Sea Ray compte beaucoup de bateaux sportifs ouverts: des bowrider jusqu’à 9 m qui offrent tout ce qui est nécessaire pour passer des heures agréables sur l’eau. Avec le nouveau 230 SLX, Sea Ray fait un pas de plus et tente de mettre le pied dans le monde du wakeboard et du ski nautique. Une entreprise courageuse, mais qui pourrait néanmoins être couronnée de succès. Et ce pour la principale raison suivante: le nouveau système de réglage. Contrairement aux systèmes conventionnels, les volets de réglage du DRS ne sont pas installés au tableau arrière, mais directement intégrés dans la coque au niveau de la poupe. L’avantage de cette configuration est évident: les volets peuvent déployer leurs effets beaucoup plus directement et avec plus de précision. En mode automatique, ils travaillent de manière absolument autonome et réagissent à la vitesse, à la répartition du poids à bord et à la formation des vagues. Résultat: le bateau déjauge plus rapidement et sans à-coup, et adopte un comportement économique et plus calme sur l’eau. Un détail intéressant pour les sportifs nautiques: il suffit de presser sur un bouton pour modifier la forme de la vague produite par le Sea Ray 230 SLX. Les wakeboarder peuvent également profiter d’une vague suffisamment raide sans devoir compter sur un système compliqué de lest liquide, tandis que les skieurs préfèreront plutôt une vague de poupe plate.

  • Sea Ray 230 SLX - télécharger le rapport de test complet (PDF | 2.3 MB)
marina.ch

«marina.ch» le nouveau magazine nautique de la Suisse, paraîtra chaque mois en français et en allemand.

Commander un abonnement d'essai gratis